Les meilleurs remèdes naturels pour soigner les maladies de l’été les plus courantes

Les meilleurs remèdes naturels pour soigner les maladies de l’été les plus courantes

Coup de soleil, jambes lourdes, otite externe font partie de ces maladies de l’été les plus courantes, qui peuvent vraiment gâcher votre été… mais pas que ! Que faire lorsque vous attrapez une conjonctivite, la constipation, une infection urinaire ou un mal de gorge… en plein été ? Voici des remèdes entièrement naturels pour en venir à bout.

La conjonctivite, une des maladies de l’été très courantes

Votre œil est rouge, coule (écoulement jaunâtre ou verdâtre) et est sensible à la lumière ? Vos paupières se collent au réveil, démangent et gonflent ? Et si vous aviez attrapé la conjonctivite ? Cette inflammation de la conjonctive survient le plus souvent au printemps et en été, saisons durant lesquels les agents irritants et allergènes sont plus nombreux : courants d’air, l’eau de baignade, la plage, exposition trop intense au rayonnement solaire.

Quels sont les remèdes naturels ?

Chez les enfants et même les touts-petits, il est tout à fait possible de soigner une conjonctivite avec du lait maternel si la maman allaite encore. Ce remède ORL naturel possède en effet plusieurs propriétés : anti-infectieuse, antivirale, antifongique, antiseptique, et même calmante, hydratante et cicatrisante. Dans ce cas, versez-en quelques gouttes sur l’oeil infecté plusieurs fois par jour. Pour un maximum d’hygiène, utilisez une pipette de sérum physiologique vide à plonger dans une cuillère contenant le lait ou un flacon compte-gouttes (ou spray).

Les compresses de camomille soulagent également les sensations de picotement et les démangeaisons dues à la conjonctivite. Cette fleur blanche au coeur jaune est utilisée en phytothérapie pour ses nombreuses vertus médicinales apaisantes, sédatives et anti-inflammatoires. Elle décongestionne effectivement très rapidement les paupières lorsque vous posez une dizaine de minutes des compresses de camomille sur l’œil infecté. Faites bouillir 500 ml d’eau et versez-y deux à trois cuillères à soupe de fleurs séchées de camomille. Une fois le tout infusé durant 10 minutes et refroidi, nettoyez les yeux et paupières avec une compresse imbibée de cette décoction. Puis laissez poser une dizaine de minutes une nouvelle compresse imbibée pour qu’elle fasse ses effets.

Si vous ne trouvez pas de camomille, l’aloe vera pur est une excellente alternative pour réduire l’inflammation. Nettoyez d’abord l’œil à l’aide d’une compresse imbibée de jus d’aloe vera dilué dans de l’eau préalablement bouillie. Appliquez ensuite le gel d’aloe vera pur trois fois par jour autour de la paupière et massez-la légèrement.

Comment soigner la constipation ?

La constipation se manifeste généralement par moins de trois selles par semaine qui, en été, est due au changement de lieu, de climat, d’alimentation, de la routine quotidienne. Votre transit vous ainsi joue des tours, surtout celui des femmes et des enfants, retardant ou rendant difficile l’évacuation des selles.

Quels sont les remèdes naturels ?

La tisane de rhubarbe (rheum officinale), laxatif au niveau du gros intestin, accélère le transit intestinal. Elle est toutefois contre-indiquée chez l’enfant de moins de 10 ans et la femme enceinte. Pour la préparation, versez 1,5 g de racines séchées de rhubarbe concassées dans 200ml d’eau préalablement bouillie et encore très chaude, puis laissez reposer 10 minutes. À boire avant le coucher.

Pour stimuler les tissus musculaires intestinaux et favoriser l’arrivée des selles dans le côlon, essayez la bourdaine (frangula alnus), un arbuste qui pousse en milieu particulièrement humide. Son écorce séchée est utilisée comme laxatif stimulant, car elle hydrate les selles asséchées, ce qui facilite leur expulsion. Pour préparer une tisane à base de bourdaine, faites bouillir durant  minutes 200ml d’eau et 5 g d’écorce séchée de bourdaine. Laissez refroidir et infusez durant 2h avant d’en boire une tasse 3 fois par jour, avant chaque repas.

Remède naturel à tout faire, l’Huile de Haarlem vendue en capsules permet aussi de lubrifier le bol fécal. Grâce au 80% de térébenthine de pin qu’elle contient, un désinfectant intestinal, elle agit comme la gentiane, le pissenlit, ou encore le romarin pour stimuler et nettoyer le foie. Elle augmente ainsi facilement la production de bile pour hydrater les selles, qui glisseront plus rapidement. Pendant une semaine, prenez avant de vous coucher 1 capsule d’Huile de Haarlem avec un grand verre d’eau. Passez ensuite à 2 capsules toujours avant le coucher durant 1 mois.

Comment soigner une infection urinaire ?

En été, nous ne buvons pas suffisamment d’eau avec la forte chaleur, ce qui a tendance à provoquer une infection urinaire. Également appelée cystite, elle est le plus souvent due à une bactérie intestinale (Escherichia Coli) qui entraine une inflammation douloureuse de la vessie. Elle se manifeste par des brûlures lors des mictions ainsi qu’une fréquente envie d’uriner.

Quels sont les remèdes naturels ?

Pour l’éviter, il est fortement conseillé de vider totalement sa vessie au moment des mictions pour que les bactéries ne stagnent pas. Chez la gent féminine en particulier, essuyez-vous toujours de l’avant vers l’arrière lorsque vous allez aux toilettes. En été, buvez au moins deux litres d’eau par jour, et même quelques tisanes. Certes, les plantes ne guérissent pas une cystite, mais elles permettent de la prévenir.

La bruyère, la queue de cerise, la canneberge, et les myrtilles, par exemple, une fois combinées dans une tisane empêchent la fixation des bactéries pathogènes et nettoient les voies urinaires pour éliminer plus facilement le germe et prévenir les récidives. Dans 1 litre d’eau, laissez bouillir 1 cuillerée à soupe de baies de canneberge, 4 cuillerées à soupe de fleurs de bruyère séchées et 1 petite poignée de queues de cerise durant 20 minutes. Filtrez la tisane après l’avoir laissé infuser 15 minutes. À boire pendant 10 jours à raison de 6 tasses par jour.

Le jus de canneberge a également le même effet. Son apport hydrique et sa forte teneur en proanthocyanidines (principe actif aux vertus antibactériennes) empêche les germes de s’accrocher aux parois des muqueuses du système urinaire et donc de provoquer l’infection. Selon une étude parue dans la revue The American Journal of Clinical Nutrition, boire 240 ml de jus de cranberries par jour réduirait de 40 % le risque de récidive. Cela permettrait également de réduire la consommation d’antibiotiques. Pour 1 litre de jus, faites bouillir 500 grammes de canneberges dans 1 litre d’eau jusqu’à ce qu’elles commencent à éclater, durant environ 10 minutes. Après 20 minutes de repos, ajoutez-y 2 à 3 cuillères à soupe de sucre. Mixez, filtrez et laissez refroidir. À boire le matin et le soir.

En cas de crise, les gélules de canneberge sont particulièrement recommandées, car elles sont beaucoup plus concentrées en proanthocyanidines. Durant 3 semaines, prenez avant chaque repas 2 à 4 gélules de 90 mg.  

Le mal de gorge… oui une des maladies de l’été les plus courantes !

Oui, on peut avoir mal à la gorge en été, et cela est d’ailleurs très fréquent. Même si cette maladie n’a pas la même origine qu’en hiver, elle se manifeste de la même manière. En effet, si le mal de gorge peut être dû à l’air sec en hiver lorsque les maisons sont chauffées, il est souvent causé par la climatisation en été ou la consommation excessive de  boissons glacées. Dans tous les cas,

Quels sont les remèdes naturels ?

Le remède le plus simple à réaliser est de faire des gargarismes d’eau salée (1 cuillère à café de sel de table mélangée à 50cl d’eau tiède) toutes les heures. Pour réduire l’infection et calmer l’inflammation, mélangez 1 cuillère à café de miel, un jus de citron, 1 pincée de sel dans de l’eau chaude, et faites des gargarismes 3 fois par jour. Si vous avez des feuilles de sauge à votre disposition, faites bouillir 1 cuillère à café de feuilles de sauge dans un demi-litre d’eau et faites-en des gargarismes 3 fois par jour.

Les cataplasmes de fleurs de camomille ont également les mêmes effets, surtout si vous avez la gorge en feu. Laissez infuser 5 minutes 1 cuillère à soupe de fleurs de camomille séchées dans l’équivalent de 2 tasses d’eau bouillante. Prenez un linge et versez-y la préparation, puis appliquez-le autour de la gorge jusqu’à ce qu’il refroidisse. Le jus de citron chaud imprégné dans du gros sel gris permet aussi de calmer l’inflammation. Versez le mélange sur une bande de gaze et appliquez le cataplasme directement sur la gorge durant 1 heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *