Coronavirus : l'épidémie prête à se propager dans le monde ?

Coronavirus : l'épidémie prête à se propager dans le monde ?

Alors que la Chine annonce un ralentissement de la contagion sur son sol, le coronavirus pourrait se répandre dans le reste du monde et frapper durement les populations et l’économie mondiale. La Grande-Bretagne vient de déclarer l’urgence sur son territoire, après la survenue de quatre nouveaux cas.

Selon les autorités chinoises, la propagation de l’épidémie de coronavirus marquerait le pas en Chine.

Le coronavirus tuera au moins 1.000 personnes

Comme nous l’indiquions ces derniers jours, le coronavirus devrait tuer au moins 1.000 personnes en Chine. Officiellement, ce lundi, il en avait tué 908, soit une mortalité qui continue à caracoler avec les 100 personnes par jour. Avec environ 40.000 personnes contaminées dans l’Empire du milieu, le taux de mortalité persiste donc autour de 2,5%.

Si les prévisions sur la situation en Chine s’améliorent, elles n’en demeurent pas loin relativement fatales…

Le Royaume-Uni frappé par 8 cas…

4 nouveaux cas se sont déclarés au Royaume-Uni, sans qu’on ne sache plus très bien faire la différence entre la contamination venue de Chine à l’issue d’un voyage, et la contamination directe sur le sol européen sans intervention extérieure.

Face à l’apparition de ces nouveaux cas, le Royaume-Uni a déclaré la « menace grave et imminente pour la santé publique », ce qui autorise les pouvoirs publics à procéder à une mise en quarantaine forcée de tous les cas suspects.

Ces annonces ne signifient pas que la contagion s’attaque désormais au territoire britannique. En revanche, elle montrent que l’épidémie pourrait désormais quitter le seul territoire chinois et concerner de nombreux pays dans le monde.

D’inévitables décès hors de Chine

Statistiquement, un décès survient sur environ 40 contaminations. Il est probable que ces décès soient favorisés par la faiblesse immunitaire de la personne contaminée.

Inévitablement des décès surviendront hors de Chine. Il serait exemple logique que, parmi les 3.700 passagers du Diamond Princess mis au quarantaine au Japon, deux porteurs du virus parmi les 130 identifiés décèdent. Il sera intéressant d’étudier le devenir statistique de ces personnes pour mieux connaître le virus.

Pour l’instant, le monde retient son souffle et se tourne vers les premiers médicaments prometteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *