Fatigue et douleurs inexpliquées : et si c’était la fibromyalgie ?

Fatigue et douleurs inexpliquées : et si c’était la fibromyalgie ?

Douleurs chroniques, fatigue continuelle, sommeil non réparateur, autant de symptômes qui, sans explications, peuvent évoquer une fibromyalgie.

La fibromyalgie est une maladie chronique méconnue du grand public et du corps médical. La raison en est peut-être des difficultés à comprendre les mécanismes et les causes profondes de cette pathologie, pourtant reconnue en tant que telle par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) depuis 1992.

Des symptômes invalidants, variés, diffus et inexplicables par les examens complémentaires standards, expliquent les difficultés évidentes pour les médecins de poser un diagnostic rapidement, voire même une certaine incrédulité d’une partie de la communauté médicale et scientifique. En effet c’est souvent suite à de nombreuses consultations et examens que le syndrome est enfin étiqueté. Une maladie mal comprise et donc des traitements peu efficaces, des patients peu reconnus, voire niés qui se sentent désemparés et livrés à eux même : qu’en est-il de ce syndrome émergent et de plus en plus fréquent.

Qu’est-ce que la fibromyalgie ?

La fibromyalgie est un syndrome (c’est à dire un ensemble de symptômes) marqué par une diversité de troubles. La polémique va jusqu’à son nom : en effet, étymologiquement «fibro» signifie fibrose, «myo» muscle et «algie» douleur. Le nom de fibromyalgie sous-entend donc une fibrose musculaire douloureuse, mais celle-ci n’est retrouvée par aucun examen physiologique. Ainsi certains préfèrent l’appellation SPID (Syndrome Polyalgique Idiopathique Diffus) correspondant plus à la réalité des faits. Il ne s’agit pas d’une affection grave au sens physiologique du terme (le pronostic vital n’étant pas engagé), elle n’en est pas moins réelle, très handicapante au quotidien, et lourde de conséquences physiques et psychologiques.

Loin d’être anecdotique, elle touche environ 2% de la population, des femmes dans la majorité des cas, principalement entre 30 et 60 ans.

Les symptômes de la fibromyalgie

Les douleurs

Les personnes souffrant de fibromyalgie décrivent des douleurs profondes, articulaires et musculaires, diffuses et chroniques des 2 côtés du corps, au-dessus et au-dessous de la ceinture. Il s’agit du symptôme prédominant. Ces douleurs sont majorées par le contexte : froid, humidité, stress.

La fatigue

Le deuxième signe principal est une grande fatigue quotidienne, persistante et non liée à l’activité physique, mais augmentée par celle-ci, une difficulté de récupération et un sommeil non réparateur.            

Il est à noter que le descriptif de ces symptômes peut sembler proche du syndrome de fatigue chronique. Dans ce dernier, c’est la fatigue qui domine, alors dans la fibromyalgie, c’est la douleur qui prévaut.

Les autres signes

D’autres signes moins caractéristiques sont souvent associés comme des maux de tête, un syndrome de l’intestin irritable avec une alternance de constipation et de diarrhées, une dépression ou une certaine anxiété, des règles douloureuses, des fourmillements aux extrémités des membres, ou encore une augmentation de la sensibilité des sens (hypersensibilité à la lumière, aux odeurs, aux bruits).

Les causes de la fibromyalgie

Les causes exactes de la fibromyalgie sont inconnues (idiopathiques) et les mécanismes de la maladie sont incertains, ce qui explique qu’aucun traitement ne soit véritablement efficace. En effet, malgré la réalité des douleurs musculaires et articulaires, aucune lésion ni inflammation n’est retrouvée lors des examens complémentaires.

Le déclenchement de la maladie semble être multifactoriel (comme c’est le cas pour de nombreuses pathologies chroniques). C’est pourquoi un cumul de facteurs peut vraisemblablement prédisposer à la fibromyalgie, qui sera déclenchée sur un terrain affaibli et lors d’un événement émotionnel ou physique traumatisant.

À la recherche d’une mutuelle qui rembourse les médecines naturelles ? Consultez notre offre ici (cliquez!)

Chez de nombreux patients, l’épuisement de l’axe du stress (axe hypothalamo-hypophysaire) est bien souvent mis en exergue : ainsi il semblerait que la tendance au stress chronique, mal géré, soit très souvent présente.

Parmi les processus observés, on retrouve également une modification à la baisse du seuil de perception de la douleur : les personnes atteintes ressentent la douleur plus intensément, sur des stimuli moindres, comparés aux personnes lambda.

Une diminution du taux de certains neurotransmetteurs a également été observée : comme le glutamate (neurotransmetteur excitateur associé à l’apprentissage et à la mémoire) et la sérotonine (surnommée neurotransmetteur du bonheur). Enfin une notion génétique est également évoquée dans cette maladie.

Les traitements de la fibromyalgie

Comme expliqué précédemment, aucune thérapeutique n’est considéré comme réellement efficace contre la fibromyalgie. Les principes du traitement vont essentiellement résider dans la prise en charge de la douleur et du sommeil.

Par conséquent, des antalgiques puissants et des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont les plus couramment proposés. Cependant ces médicaments pris sur le long terme ne sont pas sans conséquences et peuvent comporter de nombreux effets indésirables.

L’approche de terrain et les alternatives

Aucun traitement allopathique ne semblant être efficace contre la maladie en elle-même, le désarroi des personnes atteintes apparaît comme compréhensible.

Les approches alternatives, sans promettre aucun miracle, peuvent être d’une grande aide, en agissant directement sur les facteurs prédisposants précédemment cités, et donc, en limitant les crises. 

Une nutrition adaptée, une meilleure gestion du stress et de la douleur par de nombreuses techniques naturelles, une meilleure hygiène de vie, une prise en charge psychologique et un rééquilibrage de chacun des systèmes de l’organisme peuvent améliorer l’état général des fibromyalgiques afin de diminuer le nombre de crises et de mieux vivre avec la maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *