Médecine naturelle : quelle est la bonne dose de gingembre pour prévenir les nausées ?

Médecine naturelle : quelle est la bonne dose de gingembre pour prévenir les nausées ?

Quelle doit être la bonne dose de gingembre pour prévenir les nausées? Utilisé depuis l’Antiquité en cuisine pour sa saveur chaude citronnée, le gingembre fait aussi l’objet de plusieurs études pour prouver son efficacité en médecine naturelle. Plusieurs essais cliniques ont notamment permis de prouver son action sur la prévention des nausées et des vomissements.   

Quelle doit être la bonne dose de gingembre pour tirer parti au mieux de ses nombreuses vertus digestives? Les essences et composés du gingembre, notamment les gingérols et les shogaols, agissent directement sur la muqueuse de l’estomac. Leurs propriétés anti-nauséeuses permettent ainsi de prévenir les nausées et vomissements, notamment ceux qui sont dus au mal des transports ou au mal de mer, ou encore aux opérations chirurgicales.

Une étude sur la bonne dose de gingembre

Pourtant, les effets et les doses administrés du gingembre reposent la plupart du temps sur la tradition et sont mal documentés. C’est pourquoi une étude a permis de déterminer les doses suffisantes pour des résultats efficaces.

Publiée par la Coopérative scientifique européenne de phytothérapie ou European Scientific Cooperative on Phytotherapy (ESCOP), cette étude a été réalisée sur 918 patients, principalement des femmes. Ils ont été sujets à dix essais contrôlés sur le rhizome de gingembre (Zingiber officinale). Ces essais cliniques ont été menés pour évaluer l’efficacité de cette plante médicinale, réputée pour prévenir les nausées et les vomissements. Les nausées et vomissements postopératoires sont d’ailleurs l’une des complications les plus courantes chez les patients ayant subi des opérations chirurgicales.

Les résultats ont démontré que le rhizome de gingembre agit bien sur ces symptômes dans les groupes traités par rapport au placebo. Cette plante fréquemment utilisée en médecine naturelle, en phytothérapie, dans la médecine traditionnelle chinoise, ou dans la médecine ayurvédique peut ainsi être une alternative utile aux médicaments antiémétiques ou antinauséeux.

Par rapport au placebo, les symptômes de nausée ont été atténués par des doses pharmacologiques de gingembre (équivalant à 100–2000 mg de rhizome séché). Néanmoins, l’effet du gingembre n’était pas statistiquement significatif. D’autres analyses en sous-groupes ont été réalisées pour déterminer si ses effets dépendaient de la dose administrée. Elles ont prouvé que plus les doses étaient élevées (plus de 1000 mg), plus la plante médicinale était efficace contre les nausées postopératoires.

Conclusion

Cette étude a ainsi prouvé que la réduction de l’incidence des nausées et des vomissements dépend de la dose administrée de gingembre.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *