Maladie d’Alzheimer : les résultats prometteurs du cannabis thérapeutique

Maladie d’Alzheimer : les résultats prometteurs du cannabis thérapeutique

Interdit en Suisse depuis 1951, le cannabis devrait bientôt être prescrit à des fins médicales sans demander l’aval de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). En juin 2019, le Conseil fédéral avait en effet déposé un projet de modification de la Loi sur les stupéfiants (LStup). Il demande à faciliter l’accès au chanvre pour que les médecins puissent le prescrire directement à leurs patients. Quoi qu’il en soit, le cannabis thérapeutique est déjà prescrit aux patients atteints de pathologies graves notamment la maladie d’Alzheimer en Suisse depuis 8 ans, mais uniquement dans un cadre strict.

Les premiers résultats du cannabis thérapeutique sur l’Alzheimer 

À la maison de retraite Les Tilleuls à Genève (Suisse) par exemple, le cannabis thérapeutique est expérimenté depuis décembre 2017 sur 24 patients âgés atteints de la maladie d’Alzheimer. Et les résultats sont très prometteurs. Selon les professionnels de santé, cette molécule naturelle et sans effets secondaires est un remède contre l’anxiété, les troubles du sommeil, la perte d’appétit, ainsi que la perte de la reconnaissance de personnes ou d’objets, principaux symptômes de cette pathologie neurodégénérative complexe.

Interrogé sur le sujet, le Dr Christian De Saussure, psychiatre à Genève, déclare : « Le cannabis nous a permis de réduire, voire de supprimer les médicaments contre l’angoisse, les antidépresseurs, les somnifères. » Encore strictement encadré, ce traitement est en effet uniquement administré chez les patients en situation d’impasse thérapeutique, ceux pour qui la pharmacopée classique n’avait pas d’effets sur leur état de santé.

Mais si le traitement est efficace, il a un coût, un des freins de la généralisation du traitement dans toutes les maisons de retraite. Selon Anne-Laure Répond, Secrétaire générale de la Fédération Genevoise : « Il faut quand même assoir cette expérimentation sur des données médicales. Et ensuite il y a le coût, c’est à peu près 500 francs (450 euros) par résident et par mois, et cela n’est pas remboursé par les assurances. »

Un projet expérimental d’ici quelques mois en France

En France, le cannabis thérapeutique n’est certes pas encore légalisé, mais il a déjà obtenu le feu vert de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) pour évaluer la pertinence et la faisabilité de la mise à disposition du chanvre à des fins médicales.

De premiers essais devraient commencer d’ici quelques mois où des patients recevront le cannabis thérapeutique sous plusieurs formes de médicaments selon leur état de santé : pastilles ou gouttes,  spray ou liquide, capsules d’huile et autres supports à diffusion lente, solutions buvables.

Cette expérimentation durera deux ans et se déroulera en plusieurs étapes : le premier semestre 2020 sera consacré à sa mise en place, et le second semestre à l’inclusion des patients. Le premier semestre 2021 devrait ensuite être dédié au suivi des patients, puis le second semestre à l’analyse des données ainsi qu’à la remise d’un rapport définitif par le Comité scientifique spécialisé temporaire (CSST).

2 thoughts on “Maladie d’Alzheimer : les résultats prometteurs du cannabis thérapeutique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *