4 plantes médicinales à cultiver absolument chez soi

4 plantes médicinales à cultiver absolument chez soi

À la recherche de plantes médicinales qui composeront votre trousse à pharmacie naturelle ? Pourquoi ne pas créer VOTRE Éden végétal sur votre balcon et même sur le rebord de la fenêtre pour soulager tous les petits bobos du quotidien ?  

L’estragon

Principal ingrédient de la sauce béarnaise, l’estragon (Artemisia dracunculus) est aussi bien utilisé en cuisine qu’en médecine naturelle. En usage interne, cette plante originaire des steppes de Sibérie et de Chine favorise le sommeil et stimule la digestion. Outre sa propriété antispasmodique pour soulager des spasmes de toutes sortes, son huile essentielle est souvent exploitée en phytothérapie pour ses propriétés antiseptique intestinale, antiallergique, anticholinestérasique et anti-inflammatoire. D’ailleurs, elle est efficace pour traiter les inflammations cutanées en usage externe.

Comment la cultiver ? Il suffit dans la planter dans un sol bien drainé, voire caillouteux, avec du terreau ou une rasade de compost, sans engrais. Comptez également entre 30 et 45 cm entre les plants si vous la cultivez au sol pour qu’elle puisse s’épanouir. Ses feuilles, vert clair et allongées, développeront ainsi leur goût particulièrement anisé. Cette plante médicinale est aussi l’une des plus faciles à cultiver chez soi puisqu’elle ne s’arrose qu’en cas de fortes chaleurs, voire sécheresses et s’épanouit très bien en plein soleil.

La bardane

La bardane (Arctium) est souvent utilisée sous forme de cataplasmes ou de pommades pour ses propriétés adoucissantes, antioxydantes et anti-inflammatoires, efficaces pour traiter les affections cutanées (acné, furoncles, psoriasis, eczéma…). Sa racine notamment, traite l’inflammation et les démangeaisons grâce à sa forte teneur en sébum. Elle est d’ailleurs efficace pour freiner la chute de cheveux.

En usage interne (infusion, décoction, gélules, extraits), ses propriétés anti-inflammatoires diminuent l’arthrose et les rhumatismes. La bardane stimule également les fonctions éliminatrices du foie et des reins et est par conséquent un excellent détoxifiant naturel.

Comment la cultiver ? Comme l’estragon, elle est facile à cultiver puisqu’elle se plante dans une terre normale avec une rasade de compost. Elle ne s’arrose aussi que rarement et pourtant s’expose en plein soleil, les conditions idéales pour obtenir les fameuses boules à velcro pleines de graines à la fin de la deuxième année.

La sauge

Cette plante originaire des pourtours de la Méditerranée est une véritable plante couteau suisse. La Salvia peut-être utilisée aussi bien en usage interne qu’externe, et même travaillée pour obtenir une huile de massage. La tisane de sauge par exemple est efficace contre les suées nocturnes, les asthénies après maladie infectieuse, ainsi que les bouffées de chaleur durant la ménopause. Pour cela, laissez infuser durant 10 minutes 3 cuillères à soupe rases de feuilles coupées dans 1 litre d’eau bouillante. Une fois filtrée, buvez la tisane à raison de 1 ou 2 tasses par jour après les repas.

Elle améliore également la digestion et traite les ballonnements ainsi que les maux de ventre. Utilisée en bain de bouche, la sauge traite la gingivite, l’aphte et améliore l’hygiène buccale.

Pour celles qui souffrent de règles douloureuses, faites macérer 2 grosses poignées de feuilles de sauge fraîches dans 50 cl d’huile d’olive au soleil, durant 3 jours. Vous obtiendrez ainsi une huile de massage qui atténuera les douleurs une fois l’huile appliquée sur le ventre.

Comment la cultiver ? Séduit par la sauge ? Il vous suffit de la planter dans en terre légère (très bien drainée) et si possible calcaire, puis de l’exposer en plein soleil.

Le basilic sacré ou Tulsi

À la recherche d’une plante capable de détoxifier l’organisme et d’apaiser l’esprit en même temps ? Cultivez le basilic sacré ou Basilic Tulsi (Ocimum sanctum). Cette plante originaire d’Inde est souvent utilisée dans la médecine ayurvédique pour rééquilibrer les chakras (les centres d’énergie). Il réduit le stress, l’anxiété et la dépression, et traiter les troubles du sommeil ainsi que les troubles sexuels.

Le Basilic Tulsi est aussi conseillé pour réduire les allergies (rhinites allergiques, asthme allergique, symptômes du rhume des foins). Il stimule les défenses naturelles de manière générale et revitalise toutes les fonctions vitales.

En plus de détoxifier le corps en augmentant le glutathion (antioxydant et nettoyant) présent dans notre organisme, elle améliore la circulation cérébrale et la mémoire. Plus elle est combinée avec d’autres plantes aux mêmes vertus thérapeutiques comme la lavande, le romarin, le bacopa  ou le ginkgo, mieux c’est.

Pour profiter de ses effets, laissez reposer 10 minutes 5 à 7 grammes de feuilles fraîches de basilic sacré dans ½ litre d’eau bouillante. Buvez une tasse de cette infusion 3 fois par jour.

Comment la cultiver ? Le Basilic sacré pousse facilement aussi bien en pleine terre qu’en pot, sur le rebord de la fenêtre, le balcon ou dans la serre. Pour qu’il pousse rapidement, plantez-le dans une terre normale qui draine bien et en plein soleil. Pendant l’été, n’hésitez pas à ajouter du compost au pied des plantes. En tant que plante dite vivace ou annuelle, elle ne supporte pas le froid. Si vous la plantez à l’extérieur, rentrez-la donc durant les mois les plus froids de l’hiver et placez-la dans un endroit ensoleillé. Enfin, pour l’arrosage, faites-le régulièrement s’il est dans un pot, un peu moins s’il est cultivé en pleine terre.

One thought on “4 plantes médicinales à cultiver absolument chez soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *